Nouvelles

Trouvez toutes les informations actuelles sur Satino by WEPA.

L’hygiène comme spectacle ?

Tout le monde parle d’hygiène – et de plus en plus souvent aussi dans une bonne mesure. Le terme « Cinéma de l’hygiène » circule dans le public. Nous vous expliquons ce qui se cache derrière ce terme.

La bonne hygiène au bon endroit et au bon moment : si ceci serait réalisable, nous vivrions dans un monde parfait. La pandémie nous a fait comprendre que ce n'est pas le cas. Un virus qui menace tous les êtres humains dans le monde durant plusieurs années, était (du moins pour les non-professionnels) plutôt le sujet d’un film hollywoodien. Aujourd’hui, c’est un fait.

Les faits incluent également le facteur que la science doit faire des recherches sur le virus – et que cela prend du temps. Plus les connaissances sur le virus ont été acquises au fil du temps, plus ce qui nous protège réellement est devenu clair : la vaccination, les masques, garder ses distances, aérer et bien sûr les règles d’hygiène pour tousser, éternuer et se laver les mains.

Cinéma de l'hygiène : un certain bénéfice, un certain risque

Il est également apparu clairement que certaines mesures - dont la désinfection de rues et de places entières comme à Dubaï, en Chine ou en Italie, l’utilisation de peroxyde d’hydrogène comme aux États-Unis ou la tentative de stérilisation des sols - ne sont pas bien ciblées. C’est ainsi qu’est né le terme de « cinéma de l’hygiène ». Il décrit des mesures exagérées pouvant être remises en question pour de bonnes raisons. Dans le pire scénario, elles produisent l’effet inverse de ce qui est souhaité : que nous nous sentions trop en sécurité et que nous ignorions les mesures réellement efficaces. Et elles sont – mot-clé AHAL (règles de protection : distances, hygiène, masque, aération des endroits clos) – aussi simples que de se laver les mains et peuvent être facilement respectées.

Pourtant, « faire un cinéma » est quand même utile parfois. En Corée du Sud, les autorités ont délibérément misé sur des activités qui, bien que douteuses sur le plan de l’hygiène, ont un certain caractère symbolique : la vaporisation de désinfectants dans les lieux publics devait aider les citoyens à se sentir plus en sécurité et à faire comprendre que les autorités étaient actives.

Néanmoins : l’information scientifique et les mesures d’hygiène judicieuses, telles que celles proposées par Satino by WEPA, sont la voie la plus honnête et la plus durable. Elle crée une sécurité fiable sans faire un cinéma.

Retour

Bonjour!

Curieux et intéressés à travailler ensemble ? Nos collaborateurs se feront un plaisir de vous conseiller sur toutes les questions concernant nos produits. N'hésitez pas à nous contacter - nous nous réjouissons de votre appel

France
Remi Eldaroff